La nuit a été un peu bruyante du fait de nos voisins allemands, et en plus nous nous levons assez tôt pour faire le changement de chambre prévu avant de partir en balade. La chambre qui nous est proposée est sans fenêtre et avec une douche à l’extérieur de la chambre. Nous refusons donc cette chambre, et notre logeuse nous propose d’aller 2 maisons plus loin. Cette fois, la chambre est très bien, climatisée, propre, et avec les sanitaires dans la chambre. Elle donne sur une terrasse. Bref, rien à redire. On prend avec plaisir, et nous sommes parfaitement à l’heure pour notre train.

Je commence par monter dans le premier train qui se présente à notre unique quai. Ce n’est pas le bon train, et un monsieur très sympa tente de communiquer avec moi pour tout m’expliquer. Un moment de franche rigolade partagée.

On prend ensuite le bon train, qui fait beaucoup plus touristique. On ne pouvait pas se tromper normalement. 😉

En fait, je trouve qu’il fait Far West. Il est tout en bois, tout ouvert (sans vitrage). Nous sommes installés dans le wagon restaurant, où l’on trouve de tout, du cigare, à la noix de coco. Rien que pour l’ambiance du train, ça vaut la peine je trouve. En plus, il y a de la musique ! Le guitariste nous fait dans les chants classiques d’Amérique du Sud. Je progresse. En plus des morceaux repris par Santana ou Manu Chao, je connais maintenant quelques classiques en plus genre « Quizas, Quizas, Quizas » ! Comme les paysage sont sympas, nous passons un bon moment.

Il y a des arrêts prévus. Le premier est à Iznaga, pour une tour, Torre Iznaga haute de 43 mètres. Il faut très très chaud, les locaux cherchent à vendre de la dentelle ou des trucs brodés. On n’y trouve pas grand intérêt, y compris pour la visite de l’ancienne maison de maître. Mais bon chacun ses goûts. Ceci dit le second arrêt dans une usine désaffectée de cannes à sucre, est encore bien moins intéressant. Heureusement qu’il y a le train 😉

Une fois rentrés, nous passons encore du temps à arpenter Trinidad. J’adore cette ville.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *