Santa Clara n’est pas la plus belle ville du pays, mais c’est un incontournable, car c’est la ville symbole du Che. C’est pour lui, son aspect iconique, qu’on vient à Santa Clara.

Nos hôtes sont super gentils, et super contents de recevoir des étrangers. Ils tiennent absolument à nous montrer des photos de Paris… Difficile d’y échapper 😉

Dans la ville elle-même, il y a plusieurs sites à voir qui sont à l’opposé les uns des autres, mais heureusement la ville n’est pas très étendue, aussi nous faisons tout à pied.

On commence par le mémorial. C’est à cet endroit que Fidel prononçait ses interminables discours. Qu’en dire… Il fait chaud, c’est un mémorial et il fallait le voir. C’est bon, c’est coché sur notre liste des choses à faire.

Ensuite, nous partons vers le monument qui célèbre la prise d’un train blindé transportant des armes et munitions par le Che et ses hommes. C’est ce fait d’armes qui fit basculer la révolution vers la victoire en jouant sur le moral des hommes, et qui va permettre aux révolutionnaires de se battre à armes égales. Le site en lui-même n’a pas grand intérêt en dehors de l’aspect historique.

A quelques centaines de mètres de là, devant le siège du parti, il y a une autre statue du Che, cette fois avec un enfant dans les bras. On prend la pose bras dessus, bras dessous avec le Che. Notre hôte nous avait montré plein de photos de cette statue, car il y a plusieurs petites statues cachées dans la statue du Che.

Enfin, nous terminons par une colline qui surplombe la ville, où le Che et ses soldats s’étaient installés. Un petit monument à la gloire de la révolution trône au sommet.

C’est notre dernière soirée à Cuba, et on n’est pas dans la plus belle ville, même si on ne regrette pas d’y être venu.